DÉCLARATION DE M. JEAN-YVES LE DRIAN MINISTRE DE L’EUROPE ET DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES [uk]

Russie-Ukraine
5 janvier 2022

Je me suis entretenu avec mes homologues allemand, Mme Annalena Baerbock, italien, M. Luigi Di Maio, et polonais, M. Zgibniew Rau, qui exerce notamment la présidence de l’OSCE depuis le 1er janvier, ainsi qu’avec le Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l’Union européenne, M. Josep Borrell, pour évoquer les tensions actuelles avec la Russie et le dossier ukrainien. Ces échanges sont intervenus dans la continuité des discussions conduites le 29 décembre avec les ministres des affaires étrangères américain, allemand et britannique.

J’ai souligné l’importance d’une coordination étroite entre Européens en amont des discussions prévues avec la Russie dans différents formats dans la semaine à venir, ainsi que dans la perspective de la réunion informelle des ministres des affaires étrangères de l’Union européenne que j’accueillerai à Brest les 13 et 14 janvier prochains dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne. J’ai insisté à cet égard sur la responsabilité des Européens de contribuer et de participer activement, par des propositions concrètes, à la préparation et à la conduite de ces discussions avec la Russie qui mettent en jeu leurs propres intérêts de sécurité. Un dialogue exigeant avec la Russie, sur la base des paramètres que nous jugeons conformes à nos intérêts collectifs de sécurité, est utile et nécessaire pour renforcer la stabilité stratégique en Europe.

J’ai rappelé à mes différents interlocuteurs, comme l’avaient exprimé les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne lors du Conseil européen de décembre 2021 que toute nouvelle agression militaire contre l’Ukraine aurait des conséquences massives et un coût sévère en réponse, y compris des mesures restrictives coordonnées avec des partenaires. Nous poursuivons à cet égard une coordination étroite entre Européens, et dans le cadre de la relation transatlantique.

J’ai enfin évoqué la poursuite des efforts de la France dans le cadre du Format Normandie pour aboutir à une désescalade des tensions dans et autour de l’Ukraine et pour avancer vers la mise en œuvre des accords de Minsk, qui demeurent la seule base agréée d’une solution durable à la crise ukrainienne. Notre mobilisation avec l’Allemagne pour y parvenir reste entière et se poursuivra dans les jours et les semaines à venir.

publié le 14/01/2022

haut de la page