PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2018 [uk]

Le programme de bourses Eiffel comporte deux volets :
- un volet master, qui permet de financer une formation diplômante au niveau
master, de 12 à 36 mois ;
- un volet doctorat, qui permet de financer des mobilités de 10 mois, dans le
cadre d’une cotutelle ou d’une codirection de thèse (de préférence la 2ème année de
doctorat).

PRESENTATION DU PROGRAMME

1. Les objectifs du programme Eiffel

Le programme de bourses Eiffel est un outil développé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères afin de permettre aux établissements français d’enseignement
supérieur d’attirer les meilleurs étudiants étrangers dans des formations diplômantes au niveau master et en doctorat.
Il permet de former les futurs décideurs étrangers, des secteurs privé et public, dans des domaines d’études prioritaires, et de stimuler les candidatures d’étudiants originaires de pays émergents pour le niveau master et de pays émergents et industrialisés pour le niveau doctorat.

2. Domaines d’études
Les quatre grands domaines d’études concernés par les bourses Eiffel sont :
- le droit ;
- l’économie et la gestion ;
- les sciences de l’ingénieur pour le niveau master, les sciences au sens large pour le
niveau doctorat (sciences de l’ingénieur ; sciences exactes : mathématiques,
physique, chimie et sciences de la vie, nano et biotechnologies, sciences de la terre,
de l’univers et de l’environnement, sciences et technologies de l’information et de la
communication) ;
- les sciences politiques.

3. Niveaux d’études
Les établissements français d’enseignement supérieur qui présentent des candidats au programme Eiffel, s’engagent à les inscrire :
- soit dans des formations sanctionnées par un diplôme de niveau master ;
- soit dans un diplôme d’ingénieur
- soit en doctorat dans le cadre d’une cotutelle ou codirection de thèse avec un
établissement d’enseignement supérieur étranger partenaire.

4. Durée de la bourse
4.1. Niveau master
La bourse est attribuée pour une durée :
- de 12 mois maximum lors d’une inscription en M2 ;
- de 24 mois maximum pour une inscription en M1 ;
- de 36 mois maximum pour la préparation d’un diplôme d’ingénieur.
Elle est attribuée sous réserve que l’étudiant ait satisfait aux obligations
académiques de chaque année du cursus.
Si le boursier suit une formation linguistique intensive préalable, il pourra bénéficier
de la bourse Eiffel pour une durée de 2 mois maximum durant cette formation, si
celle-ci est clairement indiquée dans le dossier de candidature et elle ne pourra pas
être demandée a posteriori.
La bourse Eiffel ne prend pas en charge le coût de cette formation.
Les périodes de césure sont autorisées mais non financées.
Les étudiants peuvent bénéficier du maintien de leur bourse durant un/des stage(s)
d’une durée cumulée égale à 25% au plus de la durée totale de la bourse demandée
(cf « durée de la bourse », page 4 du dossier de candidature). Pour être financées,
les périodes de stage doivent être obligatoires, et prévues dans la maquette de
formation. La période de stage effectuée au-delà des 25% n’est plus couverte par la
bourse. L’allocation de bourse est suspendue de manière systématique1 pendant la
durée de tout stage qui n’est pas considéré comme obligatoire par la maquette de la
formation.
Si Campus France s’engage à fournir un hébergement aux boursiers, notamment en
résidence étudiante, l’opérateur doit être informé des dates de stages dans les
meilleurs délais.
Le reste de la formation est financé par la bourse seulement pour les périodes qui
se déroulent en France

Dans le cas où le cursus prévoit un échange universitaire international au sein d’un
autre établissement, la bourse sera interrompue pendant la période effectuée à
l’étranger, avec report de la bourse.
Dans le cas où le cursus prévoit une mobilité internationale au sein du même
établissement, la bourse sera interrompue pendant la période effectuée à l’étranger,
sans report possible de la bourse.
La signature d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation par un boursier
Eiffel entraîne automatiquement l’arrêt du bénéfice de la bourse.

4.2. Niveau doctorat
La bourse Eiffel est attribuée pour une durée maximale de 10 mois.
Les 10 mois de bourse peuvent, après accord de la commission de sélection, être
fractionnés en 2 ou 3 séjours en France de 3 ou 4 mois chacun. La bourse sera
étalée sur un maximum de 3 années civiles.
Seuls les étudiants en droit ont la possibilité de suivre des cours de français
parallèlement à leurs études. La demande doit impérativement être formulée dans le
dossier de candidature.
Si la formation linguistique n’est pas explicitement demandée dans le dossier
de candidature, celle-ci ne pourra pas être demandée ultérieurement.


5. Prestations prévues

5.1. Niveau master
Les boursiers Eiffel perçoivent une allocation mensuelle d’un montant de 1.181 €
(1.031 € d’allocation d’entretien + 150 € d’indemnité mensuelle), à laquelle s’ajoute la
prise en charge directe de plusieurs prestations :
- un titre de transport international acheminement – rapatriement ;
- la protection sociale Campus France pour les + de 28 ans, la complémentaire
santé (mutuelle) pour les – de 28 ans ;
- des activités culturelles.
Ils peuvent également bénéficier, sous certaines conditions, de l’allocation
supplémentaire de logement.

5.2. Niveau doctorat
Les boursiers Eiffel perçoivent une allocation mensuelle d’un montant de 1.400 €, à
laquelle s’ajoute la prise en charge directe de plusieurs prestations :
- un titre de transport international acheminement – rapatriement (pour les
étudiants qui effectueraient plusieurs séjours, un seul voyage aller-retour sera
pris en charge) ;
- la protection sociale Campus France pour les + de 28 ans, la complémentaire
santé (mutuelle) pour les – de 28 ans ;
- des activités culturelles.
Ils peuvent également bénéficier, sous certaines conditions, de l’allocation
supplémentaire de logement.

5.3. Pour les deux niveaux, master et doctorat
Pour percevoir le premier versement de l’allocation mensuelle, le boursier devra
obligatoirement débuter son cursus dans son établissement d’accueil en France.
Tout arrêt de la bourse implique l’arrêt de toutes les prestations.
Les frais de scolarité ne sont pas pris en charge par le programme Eiffel.
Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères attend des établissements, pour
lesquels il favorise le rayonnement international par ce programme, qu’ils consentent
à appliquer aux lauréats les meilleures conditions financières.
Pour les étudiants admis dans les établissements publics, il est rappelé que le statut
de boursier du gouvernement français les exonère du paiement des droits
d’inscription administratifs.
Quand la sécurité sociale étudiante n’est plus accessible aux boursiers en raison de
la limite d’âge (28 ans ou plus), les boursiers concernés doivent obligatoirement en
informer Campus France.
NB : L’étudiant boursier dispose d’une année au plus après la fin de sa bourse pour
faire valoir son droit au rapatriement.

PROCESSUS DE SELECTION

6. Conditions d’éligibilité
- Nationalité  : ce programme est réservé aux candidats de nationalité étrangère. Les
candidats binationaux, dont l’une des nationalités est française, ne sont pas éligibles.
- Âge : Niveau master, le candidat doit être âgé de 30 ans au plus à la date du comité
de sélection ; c’est-à-dire né le jour même ou après le 12 mars 1987.
Niveau doctorat, le candidat doit être âgé de 35 ans au plus à la date du comité de
sélection ; c’est-à-dire né le jour même ou après le au 12 mars 1982.
- Origine des dossiers : seules les candidatures transmises par les établissements
français sont recevables. Ces derniers s’engagent à inscrire les lauréats dans la
formation pour laquelle ils ont été sélectionnés. Les candidatures transmises par
d’autres voies ne sont pas recevables. Par ailleurs, un candidat présenté par plus
d’un établissement verra sa candidature rejetée.
- Les formations concernées  : sont éligibles les candidats susceptibles d’intégrer
une formation sanctionnée par un diplôme de niveau master, y compris en école
d’ingénieurs, et les candidats en doctorat. Les formations françaises délocalisées à
l’étranger ne sont pas concernées.
Les formations dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation
ne sont pas éligibles aux Bourses Eiffel.
- Cumul de bourses  : les étudiants étrangers bénéficiant déjà d’une bourse du
gouvernement français au titre d’un autre programme, au moment du dépôt de
candidature, ne sont pas éligibles, même s’il s’agit d’une bourse qui ne prend en
charge que la couverture sociale.
- Bourse Eiffel master : la candidature d’un étudiant dont le dossier n’a pas été
retenu lors d’une sélection précédente n’est pas recevable, même si cette
candidature est présentée par un établissement différent ou dans un autre domaine
d’études. La candidature d’un étudiant qui a déjà bénéficié d’une bourse Eiffel de
niveau master n’est pas recevable pour ce même niveau.
- Bourse Eiffel doctorat : les établissements peuvent présenter pour une bourse de
doctorat un candidat qui a déjà bénéficié d’une bourse Eiffel au niveau master. Un
candidat qui a déjà bénéficié d’une bourse Eiffel dans le cadre de son doctorat n’est
pas éligible une nouvelle fois à une bourse Eiffel. La candidature d’un étudiant dont
le dossier n’a pas été retenu lors d’une sélection précédente pour ce niveau n’est
pas recevable, même si cette candidature est présentée par un établissement
différent ou dans un autre domaine d’études.
- Niveau de langue  : les établissements qui présélectionnent des candidats non
francophones doivent veiller à ce que leur niveau linguistique soit en adéquation
avec le niveau exigé par la formation.
Les étudiants en cours d’études à l’étranger sont prioritaires par rapport à ceux qui
résident déjà en France.

7. Calendrier

- Mise en ligne des dossiers de candidature : semaine du 16 octobre 2017 ;
- Date limite de réception des dossiers par Campus France : 12 janvier 2018 ;
- L’étudiant devra prendre contact avec l’établissement qui présentera sa candidature,
pour connaitre la date limite de dépôt de sa demande au sein des services cet
établissement ;
- Publication des résultats : semaine du 26 mars 2018.
L’annonce des résultats dès le mois de mars, permet aux étudiants qui postulent à
d’autres programmes de bourses, d’avoir connaissance de la proposition Eiffel et de
se déterminer dans leur choix d’études.
La bourse Eiffel n’est pas cumulable avec une autre bourse du gouvernement
français ni avec une bourse Erasmus +, ni avec une bourse de l’Agence Universitaire
de la Francophonie. Si un lauréat se trouve dans ce cas, il devra renoncer à l’une
des deux bourses. S’il renonce à la bourse Eiffel, il devra en informer par courriel
Campus France, opérateur du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

8. Présentation des candidatures
8.1. Les établissements d’enseignement supérieur français présélectionnent les
candidats qu’ils présentent au programme Eiffel parmi les meilleurs étudiants
étrangers qu’ils souhaitent accueillir en formation.
8.2. Les établissements remplissent, complètent puis déposent les dossiers de
candidature en ligne2. Ils doivent veiller à présenter des dossiers conformes aux
critères définis pour ce programme. La durée totale de la formation, les stages
obligatoires en France ou à l’étranger, doivent être clairement indiqués dans le
dossier de candidature. Chaque établissement ne pourra pas présenter plus de
40 candidatures par domaine pour le volet master.
Les dossiers de candidature incomplets seront rejetés.
8.3. Pour faciliter l’évaluation du dossier du candidat, le dossier ne doit comporter
que 2 fichiers : le « dossier de candidature » et un seul second fichier
comportant les « les pièces jointes ».
8.4. Jusqu’au 12 janvier 2018, dernier délai, les établissements communiquent à
Campus France, par courrier recommandé avec accusé de réception, la liste
des candidatures soumises en ligne. Ce document devra comporter le cachet
de l’établissement ainsi que la signature du chef d’établissement (président
d’université ou directeur d’école), ou de son représentant.

9. Sélection des boursiers du programme Eiffel
Les Services de Coopération et d’Action Culturelle au sein des ambassades de France
sont consultés et émettent un avis sur les projets des candidats originaires de leurs pays
de résidence pour le volet master.
La sélection est effectuée par une commission composée de quatre collèges d’experts (un
par domaine d’études). Les membres de ces collèges ne peuvent pas évaluer les dossiers
présentés par des établissements auxquels ils sont liés de manière institutionnelle.
L’évaluation des dossiers tient compte des avis émis par les postes diplomatiques.
Les critères de sélection sont :
- l’excellence du candidat, telle qu’elle ressort de son parcours universitaire antérieur
et pour le doctorat, le caractère innovant de son sujet de recherche ;
- la politique internationale de l’établissement3 qui présente la candidature, les actions
qu’il mène dans la zone géographique considérée, l’excellence de l’unité d’accueil,
l’adéquation avec la candidature présentée, la valorisation du programme Eiffel dans
sa communication et le suivi des boursiers, notamment au travers d’un partenariat
avec France Alumni (https://www.francealumni.fr/fr) ;
- la politique de coopération et de partenariat du ministère de l’Europe et des Affaires
étrangères, notamment la priorité donnée à certains pays pour ce programme.
La commission attribue des notes aux candidats en fonction de ces trois critères. Elle
détermine un seuil d’admissibilité et, en fonction du nombre de bourses disponibles, les
attribue de la façon suivante :
- un minimum de 70 % des bourses est attribué sur la base des meilleures notes
obtenues ;
- le pourcentage restant est réparti entre les établissements n’ayant pas obtenu de
bourse, à partir des dossiers admissibles.
Les dossiers ainsi retenus constituent la liste définitive des lauréats.

10. Publication des résultats
La liste des lauréats est mise en ligne sur le site de Campus France :
www.campusfrance.org/fr/eiffel
Chaque établissement reçoit l’ensemble des résultats pour les dossiers qu’il a présentés.
Il n’y a pas de communication sur les décisions de la commission qui sont souveraines.

11. Intervention des ambassades de France
Les Services de Coopération et d’Action Culturelle au sein des ambassades de France peuvent accompagner les établissements qui le souhaitent dans l’identification et la
sélection des meilleurs étudiants de leur pays de résidence.
Ils émettent un avis sur les projets des candidats de leur pays de résidence pour le volet master.

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES
Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a confié la gestion du programme
EIFFEL à Campus France.
Toutes les informations peuvent être consultées sur : www.campusfrance.org/fr/eiffel
Pour toute question d’ordre pratique, écrivez à : candidatures.eiffel@campusfrance.org

publié le 01/11/2017

haut de la page