Présentation de la coopération agricole en Ukraine

La France, grande puissance agricole, et l’Ukraine, ancien grenier à blé de l’Empire russe et qui aspire à devenir un acteur mondial dans le domaine agricole, sont deux pays attachés à leurs traditions culturelles rurales et à la valorisation de leur potentiel de production et d’exportation sur des marchés mondialisés et demandeurs.

La coopération bilatérale s’inscrit aujourd’hui dans le cadre d’un accord général signé en 1999, et précisé en 2004. Elle est également toujours un moment fort des rencontres entre chefs d’Etat, premiers ministres ou, ministres de l’agriculture des deux pays.

La coopération bilatérale porte sur les outils de politique agricole et rurale : connaissance statistique des activités agricoles, prévision des récoltes et gestion des marchés, qualité et sécurité sanitaire des aliments, formation des cadres et des producteurs,

Cette coopération se matérialise par des projets bilatéraux comme le Centre de formation et d’information sur l’élevage de Tcherkassy, ou par des séminaires sur des questions de gouvernance et de gestion des outils de politique agricole comme l’organisation des services statistiques, ou la gestion de la certification des semences...

L’action de la France vise à renforcer les coopérations institutionnelles entre les organisations professionnelles, notamment au niveau du syndicalisme agricole et des associations professionnelles économiques.

L’année 2008 sera consacrée à la création d’un réseau d’agronomes, à des échanges sur sur la qualité et la sécurité sanitaire des aliments dans la perspective d’un séminaire bilatéral en mai prochain, à l’Université Nationale agraire de Kiev, avec l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et le Conseil national de l’Alimentation.

Des échanges à haut niveau vont également se dérouler sur les questions soulevées par la privatisation des terres agricoles : utilisation des outils du cadastre ou des livres fonciers, organisation de l’expertise foncière privée, etc. La France souhaite dans ce domaine mettre à disposition de l’Ukraine son expérience d’une gestion combinée des droits des exploitants agricoles et des droits des propriétaires fonciers ; d’une politique agricole orientée à la fois vers la production et la gestion de l’espace rural, conciliant gestion des marchés et protection de la sphère sociale.

Enfin, la publication mensuelle de « Oukragro », et la parution, à l’initiative des Conseillers du Commerce extérieur de la France en Ukraine, d’un ouvrage sur l’agriculture ukrainienne, contribuent à mieux faire connaître en France l’immense potentiel de l’Ukraine agricole, mais aussi sa volonté de redevenir un des principaux greniers à blé du monde, en s’ouvrant aux investissements étrangers, notamment français.

publié le 09/06/2017

haut de la page