Sommet virtuel de la coalition sur la création d’un tribunal pour juger le crime d’agression contre l’Ukraine - Discours de Catherine Colonna (Paris, 9 mai 2023) [uk]

"Je remercie le Président Zelensky d’avoir pris l’initiative de cette réunion.
La lutte contre l’impunité est indispensable car il n’y a pas de paix durable sans justice. Les crimes commis par la Russie contre les populations et les infrastructures civiles essentielles, ne sauraient rester impunis.

La France, avec ses partenaires, est et restera pleinement mobilisée en soutien de la justice ukrainienne et de la Cour pénale internationale, qui sont compétentes pour mener des enquêtes impartiales et indépendantes.

Elle a apporté un soutien résolu aux juridictions ukrainiennes, en envoyant notamment deux missions de soutien pour l’identification et le recueil des preuves. C’est pour accélérer ce travail indispensable que nous avons livré deux laboratoires ADN mobiles, dont le deuxième est en train d’arriver, aujourd’hui même, alors que nous échangeons.

La France soutient aussi le travail de la Cour pénale internationale. Celle-ci a envoyé un signal clair avec l’émission de deux mandats d’arrêt, contre le Président russe et contre celle qui se fait appeler « commissaire pour les droits de l’enfant ». La Cour dispose de suffisamment d’éléments pour établir leur implication dans l’enlèvement et les transferts forcés d’enfants ukrainiens vers la Russie.

Nous avons condamné ces crimes atroces et nous devons aussi continuer de lutter contre la propagande russe. Au Conseil de sécurité, nous avons pris l’initiative, en lien étroit avec l’Ukraine, les États-Unis et l’Albanie, d’une réunion spéciale pour contrer le récit mensonger de la Russie sur les déportations d’enfants, pendant sa présidence du Conseil de sécurité.

La France soutient activement le travail en vue de la création, dans le cadre du système judiciaire ukrainien, d’un tribunal pour poursuivre le crime d’agression contre l’Ukraine. Nous sommes déjà parvenus à des avancées significatives et la France se félicite de l’accord sur la mise en place, à La Haye, du nouveau centre international chargé des poursuites pour le crime d’agression contre l’Ukraine, qui sera lié à l’équipe commune d’enquête existante soutenue par Eurojust.

La justice est une exigence universelle. La France reste fidèle à son engagement de toujours dans la lutte contre l’impunité, partout dans le monde. Cet engagement avait d’ailleurs été au coeur des efforts pour reconstruire la paix après la Seconde Guerre mondiale. C’est par notre action, collective et sans relâche, que nous devons continuer d’oeuvrer pour le respect de la dignité humaine et il est important de redire notre détermination à ce sujet. Alors, vous adresser ce message le 9 mai 2023, jour où l’Ukraine célèbre pour la première fois la fête de l’Europe en tant que pays candidat, a une signification particulière et montre la voie de l’avenir.

Je vous remercie."

Écouter le discours ici->

publié le 15/05/2023

haut de la page