Ukraine - Q&R - Extrait du point de presse (15 juin 2022) [uk]

Q : D’après le service de presse du Parquet de la Russie, il existe des informations selon lesquelles les forces armées ukrainiennes utilisent actuellement des obus à sous-munitions français, dont l’utilisation est interdite par le droit international. Pouvez-vous commenter cette déclaration du Parquet de la Russie ?

R : La France poursuit son soutien à l’Ukraine face à l’agression russe, qu’elle condamne avec la plus grande fermeté. Nous appelons la Russie à cesser les hostilités et à retirer ses troupes du territoire de l’Ukraine. Nous l’exhortons à se conformer au droit international humanitaire, alors que de nombreux rapports font état de multiples violations commises par les forces armées russes dans le cadre de l’agression russe contre l’Ukraine.

Les allégations circulant sur des médias russes et relayées par les réseaux sociaux affirmant que la France fournit à l’Ukraine des armes à sous-munitions sont totalement fausses. La France respecte pleinement ses obligations au titre de la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions à laquelle elle est partie et que la Russie a fait le choix de ne pas rejoindre. Nous condamnons l’emploi répété et indiscriminé de ces armes en Ukraine par la Russie en violation du droit international humanitaire.

publié le 15/06/2022

haut de la page